La Santé du Maine Coon

Le Maine Coon, comme tous les chats de race, est touché par des maladies génétiques. Avant de choisir celui ou celle qui sera votre compagnon pour les 15 prochaines années, demandez à voir les tests effectués sur ses parents. Généralement, les tests sont faits sur les parents et non sur les chatons (beaucoup trop coûteux de tester tous les chatons avant leur départ), mais des parents sains ont « toutes les chances » de donner des chatons sains. Chez moi, un chaton qui part pour reproduction sera testé ADN pour toutes ces maladies avant son départ, et à mes frais, pour être totalement « transparent » pour son adoptant. 

 

  • La HCM: ou Cardiomyopathie Hypertrophique Féline est un syndrome le plus couramment d’origine génétique. Il cause un épaississement des parois du coeur, qui l’empêche à terme de remplir son rôle. La maladie évolue de façon aléatoire, pouvant aller jusqu’à 15 ans, ou seulement quelques mois. Aucun traitement ne permet de guérir cette maladie, qui cause le plus souvent la mort du chat (à court ou à long terme).
  • Dépistage HCM par ADN et échographie annuelle.

 

  • La PKD: ou Polykystose rénale, est une maladie touchant les reins. Un chat atteint développe des kystes sur les reins, en nombre et en taille variables (de 20 à 200 kystes par rein, de 1mm à 2cm). Un chat peut être atteint de PKD et ne jamais montrer de signes d’insuffisance rénale, si les tissus sains sont en quantité suffisante. Mais à partir du moment où les kystes occupent trop de place dans les reins, au détriment des tissus sains, le chat développera une insuffisance rénale, ce qui est incurable.
  • Dépistage PKD par échographie annuelle. Le test ADN est inutile.

 

  • La SMA: est une maladie héréditaire qui provoque une atrophie des muscles des membres inférieurs. Les chats atteints vivent très bien et ne sont ni handicapés, ni incontinents, mais se déplacent avec plus de difficultés et ont du mal à grimper. Les premiers signes de la maladie apparaissent vers 3-4 mois. On peut observer une faiblesse musculaire sur ces chatons et en palpant on peut sentir l’atrophie musculaire.
  • Dépistage SMA par ADN.

 

  • La PKdef: est une déficience en pyruvate kinase, un enzyme permettant aux globules rouges de synthétiser l’énergie nécessaire à leur survie. Cette déficience réduit la durée de vie des globules rouges et crée donc une anémie, qui dans de rares cas, peut être fatale du fait de sa brutalité. Mais dans la plupart des cas elle passe inaperçue et n’a pas de conséquence dangereuse pour la santé du chat.
  • Dépistage PKdef par ADN.

 

En choisissant votre bébé, assurez vous que ses parents aient été testés HCM/SMA/PKdef par ADN et PKD/HCM par échographie, ainsi que FIV/FELV avant la saillie. (dans le cas d’une saillie extérieure)

Un chat peut être porteur d’une maladie génétique sans jamais en être atteint. C’est le cas pour la SMA et la PKdef. Un chat uniquement porteur de l’une de ces 2 maladies ne sera JAMAIS atteint par celle-ci. Je vais essayer de vous expliquer ça simplement. ces maladies sont des mutations génétiques. Elles sont donc inscrites dans les gènes. Or un gène est composé de 2 allèles; un du père, et un de la mère. Pour qu’un chat soit considéré comme « porteur atteint de la maladie », il faut que les 2 allèles soient mutés. Si seulement l’un d’entre eux l’est, le chat sera ce qu’on appelle un « porteur sain », il pourra transmettre la mutation à ses petits, mais n’en sera jamais atteint. A la différence, un chat porteur de HCM développera la maladie à coup sûr. un petit schéma (désolée pour sa qualité) pour expliquer tout ça:

unnamed (1)

 

Un éleveur sérieux écartera de son programme d’élevage tout reproducteur atteint de l’une de ces maladies, (à ne pas confondre avec « porteur sain ») pour vous, pour le chat, mais aussi et surtout parce qu’il est de notre devoir d’éleveurs d’assurer la pérennité de la race que l’on élève.

 


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *